La Justice

La justice de l’Empire d’Emeraude peut sembler étrange du point de vue d’un gaijin (étranger à l’Empire d’Emeraude), mais elle est d’une logique et d’une efficacité implacable.

La Loi est représentée par les magistrats et leurs yoriki (assistants). Il existe différents rangs de magistrat, chacun avec une influence différente. Le rôle des magistrats n’est pas vraiment d’enquêter, rôle plutôt délégué aux yoriki, mais d’identifier un coupable et de rendre un verdict. Cependant la condamnation n’est possible que si le coupable avoue, et s’il s’agit d’un noble, il se peut qu’on ne puisse faire pression sur lui.

Il faut alors que le magistrat trouve un individu de rang supérieur à celui du coupable capable de l’aider, par exemple par un témoignage compromettant. Malgré les efforts de l’école de magistrat Kitsuki, les preuves n’ont donc que très peu de valeur lors d’un jugement et les enquêtes sont plutôt expéditives. Il suffit de trouver un coupable et qu’il avoue pour que l’affaire soit classée, même si le coupable est innocent et qu’il a avoué sous la torture.

Parfois, un daimyo autorisera une enquête approfondie si on lui apporte un témoignage ou un indice troublant, mais il ne faut pas trop y compter. Le jugement en lui même est très formel, puisque le magistrat se contente de donner la sentence et de l’exécuter après un bref rappel des faits.

L’accusé n’a même pas l’occasion de s’exprimer, sauf si le magistrat désire l’interroger avant de déclarer la sentence.